14 juin 1752 : Aveu pour la seigneurie de Coêttelloret

De Milamzer
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Almanach
Almanach

Calendrier : Grégorien

1001      1101      1201      1301      1401      1501      1601      1701      1801      1901      2001      2101
-|---------|---------|---------|---------|---------|---------|---------|--------|---------|---------|---------|


Contexte :

Le 14 juin 1752, au château de Trohanet en Briec :
Signature de l'aveu et déclaration de Messire Joseph Louis de TRÉOURET, seigneur de Kerstrat, Trôhanet, la Môtte, Coêtteloret, Porzbian et autres lieux, pour la seigneurie de Coêttelloret [Coat-Heloret] sise dans les paroisses de Tourc'h et d'Elliant.
"Laquelle terre et seigneurie de Coêttelloret est échue audit seigneur avouant des successions de feux Messire Joseph Hyacinthe de TRÉOURET et dame Anne de La ROCHE, seigneur et dame de Kerstrat, ses père et mère décédés depuis quelques années."


Source : FRAD044 B 1233, parchemin de "trente-deux rolles"


[ f° 1 recto ]
14 juin 1752

Ressort de
Concq Foesnan
et Rospôrden

Proust

Aveu de la terre et
seigneurie de Coetelloret
sises en la paroisse de Tourch et autres

Aveu, déclaration et dénombrement des maisons, terres, héritages, rentes et chefrentes de la terre et seigneurie et ses appartenances et dépendances situées aux paroisses de Tourch et Elliant que Messire Joseph Louis chef de nom et d'armes de TRÉOURET, chevalier de l'Ordre militaire de Notre-Dame de Mont-Carmel et Saint-Lazare de Jérusalem, seigneur de Kerstrat, Trôhanet, la Môtte, Coêtteloret, Porzbian et autres lieux demeurant en son château de Trôhanet paroisse de Briêc, tient prôchement et nôblement du Roy nostre sire et souverain seigneur sous son Dômaine et Jurisdiction de Concq Foêsnant et Rosporden, à devoir de foy, hommage, rachapts et autres devoirs ; quitte de chêfrante. Laquelle déclaration ledit seigneur de Kerstrat fournit et présente à sa Majesté en sa Chambre des Comptes à Nantes, tant pour son joyeux avènement à la couronne qu'autrement. Et ce en exécution de l'assignation luy donnée en icelle le dixième octobre de l'année dernière mil sept cent cinquante & un dont la description suit comme cy-après ; consistant :

Scavoir


En la paroisse de Tourch, pour ce qui est sous le fief et ligence :

[ f° 1 verso ]


Ledit lieu et manoir noble de Coetelloret, à présent en ruine contenant sous fonds de maisons, écuries, crèches, aire, jardins, courtils, pourpris, placître, four, puits & issus à paille, lieux à faire frambrois, deux journeaux de terre ; sous terre chaude vingt-et-un journeaux ; sous terre froide douze journeaux ; sous prairies et pâtures neuf journeaux ; et sous prairies fauchables trois journeaux. Lesquels héritages s'entre joignant, par dehors donnent d'un côté sur la rivière d' Aven ; d'autres endroits sur terres profitées par les héritiers de Jean RICHART de Locuncûff & de Gorré an Coât ; et sur terre du village de Kerlinio ; en ladite paroisse de Tourch. Lesdits droits tenüs sous ladite seigneurie de Coettelloret par les héritiers ou cause-ayants de Henry CORVEZ à titre de ligence, foy, hommage, lods et ventes et rachat le cas advenants pour payer par chacun an et à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de onze livres quatre sols tournois outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coettelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.

[ f° 2 recto ]


Le moulin de Coêttelloret avec son bief, jardin, courtil et issues, contenant le nombre de deux journeaux de terre possédé à titre de ferme par Marguerite CRAPPEL veuve de défunt Pierre POISSARD pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de quatre cent quatre-vingt-dix livres tournois; Ledit moulin sis à l'enclos des terres dudit Coêttelloret.
Cy : 490 # tournois.


Une tenue audit village de Gorrê-an-Coat contenante sous maisons, cour à frambrois, aire, courtils, jardins, four, puits et placître, trois journeaux et quart de terre ; sous terre chaude, quinze journeaux et demi ; sous terre froide, un journal et demi ; sous prairies fauchables, trois journeaux et demi ; sous prairies en pâtures, sept journeaux et demi. Donnant lesdites terres, du Levant sur la rivière d' Aven, du Midi sur terres dépendant du manoir dudit Coêttelloret, du Couchant sur terres dépendant du village de Locuncûff et du Nord sur terres du village de Keyzêc et de Broôn. Lesquels héritages sous tenus sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers ou cause-ayants dudit Jean RICHART à titre de fief, foy et hommage, lods et ventes et rachats les cas [ f° 2 verso ] advenants pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de quinze livres tournois en argent, deux tiers de minots avoine par une part, par autre vingt et quatre sols tournois, un minot froment , un minot avoine et tiers chapons. Et par autre part, douze sols tournois, un tiers minot avoine et un tiers chapon. Outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie & faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief requiert.



Le village de Locuncûff contenant sous maisons, crèches, cour à frambrois, aire, courtils, four, puits, jardins, vergers, & placître, un journal et demi de terre ; sous terre chaude, onze journeaux et demi sous terre froide quatre journeaux & demi ; sous prairies fauchables six journeaux ; donnants de tous endroits sur terres dudit village de Gorré-an-Coat, sur le Chemin menant du Bourg de Tourch à Rosporden, & sur terres du village de CoatIllis-Tourch et Keryzec ; & sur autre [ f° 3 recto ] chemin conduisant du Bourg d'Elliant au Bourg de Scaër ; lesquels terres sont tenues et profitées sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean RICHART héritiers ou cause-ayants à titre de foy, hommages, lods et ventes, rachats les cas advenants, pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant la somme de trois livres trois sols tournois en argent, un minot froment et quatre chapons ; outre obéir à la Cour et juridiction de Coêttelloret ; suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.



Au village de Kervêguen, une tenue possédée à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods, ventes et rachats le cas advenant par Mathias LE MEUR & consorts ; contenant sous maisons, mazières, aire, cour, courtils, issues à frambrois, pourpris, placître, trois journeaux de terre, sous terre chaude vingt et six journeaux, sous terre froide un journal, sous prairies fauchables deux journeaux et demi [ f° 3 verso ] et cinq cordes, et sous prairies en pâtures conq journeaux et quart et cinq cordes ; pour de la part desdits Le Meur et consorts payer par an audit terme de la saint Michel en septembre audit seigneur déclarant en nature de chefrente la somme de quatre livres dix sols tournois , outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie ; et faire tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy …



Autre tenue audit village de Kervêguen profité à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods et ventes et rachats le cas advenants par ledit Mathias LE MEUR & consorts ; contenant sous maisons et mazières, cour, courtils, aire, four, puits, pourpris, placître et issues, un journal de terre ; sous parc et prairies fauchables de terre chaude vingt et deux journeaux et sous parcs et prairies terre froide dix-sept journeaux et demi ; pour icelui Meur et consorts en payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur advouant ma somme de sept livres dix sols tournois [ f° 4 recto ], outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie & faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Lesdites tenues faisant ensemble vers Orient sur terres du village de Kerlivic, du Midi sur la rivière qui dévale du Moulin dudit Coêttelloret à l'Étang de Rosporden, à l'Occident sur un ruisseau & pont appelé Pont Quéau & sur terres du village de Kerhoâller et du Nord sur terre desdits lieux de Kerlivic et de Kerhoâller.
Cy ….



Le manoir de Kergônnar tenu à pareil titre de ligence, foy, hommage lods & ventes et rachats le cas advenant par Jean LE GUÊNEL & consorts ; contenant sous maisons, crèches, four, puits, cour, aire, jardin, courtils et pourpris & issues deux journeaux de terre ; sous terre chaude vingt et huit journeaux ; sous terre froide neuf journeaux & quart ; sous prairies fauchables un journal et demi ; et sous prairies à pâtures un quart [de] journal ; pour icelui Guênel et [ f° 4 verso ] consorts payer par chacun an et terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur advouant la somme de deux deniers tournois, outre obéir à la Cour et juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Faisant lesdits héritages du Nord et Levant sur terres dépendant du village de Coâtillis-Tourch, du Midi sur terres des villages de Keryôret et Kerfrâval, et du Couchant sur le chemin qui conduit de Tourch à Concarneau.
Cy : …



Le village de Bergêou profité à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par Christophe RANNOU & consorts ; contenant sous maisons, cour à frambrois, four, puits, aire, courtils, jardins, pourpris et issues trois journeaux de terre, sous terre chaude dix journeaux et quart ; sous terre froide six journeaux et demi et sous prairies fauchables deux journeaux et quart, quitte de chefrente, fors l'obéissance à la Cour [ f° 5 recto ] et Juridiction dudit Coêttelloret et subjection au moulin de ladite seigneurie, recevoir le rôle et rentier d'icelle à leur tour et rang et faire tels autre devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Donnant lesdites terres au Levant sur terres dépendant du village de Coâtillis-Tourch, du Midy sur terres du lieu de Kergônnar, du Couchant sur le village de Coâtescot et du Nord sur le village de Kerlogeou.



Le village de Kerêven non herbrêgé [non habité] tenu à pareil titre de ligence par le sieur de Kerminihy LE PAPE, ses héritiers ou cause-ayants ; contenant sous vieux estages ruinés, courtils et pourpris un demi journal de terre ; sous terre chaude quatorze journeaux ; sous terre froide onze journeaux et sous prairies fauchables un quart de journal de terre ; quitte de chefrente fors le devoir de foy, hommage lods & ventes et rachats le cas advenant ; outre obéir à la Cour et juridiction et suite de moulin dudit Coêttelloret et à tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le [ f° 5 verso ] requiert. Lesquelles terres ne sont séparées que par haies et fossés ; donnant à l'Orient sur terres du village de Kergônnar nommées Douarrou Rospiêc ; au Midi sur les terres nommées Garz Hallêguec [ Le Merdy en Elliant ] dont elles sont séparées du ruisseau d'eau qui dévale à l'Étang de Rosporden ; à l'Occident sur Goarem an Cam et du Nort sur le village de Coâtescot.



Le village de Coâtêscot possédé à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par Jean LE BOURHIS, Louis LE BOURHIS & autres leurs héritiers ou cause-ayants, contenant sous maisons, crèches, four, puits, cour à frambrois, courtils, jardins, pourpris et issues, trois journeaux de terre ; sous terre chaude seize journeaux & quart ; sous terre froide vingt-six journeaux & tiers ; et sous prée fauchable un journal de terre ; pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant par une part un denier monnaie et par autre six deniers monnaie ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de la [ f° 6 recto ] seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesquels héritages ne sont séparés que par leurs haies et fossés ; donnant à l'Orient et Midi sur terres du village de Bergêou, du Couchant sur Pont an Trêitourrez et du Nort sur le grand chemin menant du bourg d'Elliant au bourg de Scâer.



Le village de Kerfrâval consistant sous maisons, crèches, houjeart [hangar ?], four, puits, aire, cour à frambrois, courtils, jardins, pourpris et issues, un journal de terre ; sous terre chaude douze journeaux et demi ; sous terre froide vingt-neuf journeaux ; sous prés en pâture trois journeaux ; et sous prairies fauchables deux journeaux et vingt-quatre cordes de terre. Faisant devers Orient sur terres du village de Kerhoâller et sur chemin qui conduit du bourg de Tourch à la ville de Rosporden ; du Midi et Occident sur l'eau appelée Ster Pont-ar-Bastard et du Nord sur les terres du manoir de Kergônnar ; lesquels héritages sont profités sous ladite seigneurie de Coâttelloret par Pierre LE FLAO et femme à titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachat le cas advenant pour en payer par chacun an & à [ f° 6 verso ] chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur déclarant un denier tournois; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de la seigneurie et faire tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy …



Le village de Coâtillis-Tourch autrement une tenue en icelui contenant sous maisons, crèches, aire cour, courtils, jardins, port à frambrois, placître, pourpris et issue, deux journeaux et demi & huit cordées de terre ; sous terre chaude treize journeaux et trois quarts ; sous terre froide dix-neuf journeaux et trois quarts ; et sous pré fauchable un journal et trois quart. Lesquels héritages sont tenus sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean, Yves et Guillaume LE IYAOUANC [ YAOUANC ] et consorts à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes, et rachat le cas advenant pour en payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant [ f° 7 recto ] la somme de neuf deniers tournois ; outre obéir à la Cour et juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy …



Autre tenue audit village de Coâtillis-Tourch contenant sous maisons, crèche, ports à frambrois, four, puits, aire, cour, courtils, jardin, pourpris et issues deux journeaux et demi de terre ; sous terre chaude dix journeaux et demi ; sous terre froide trois journeaux ; et sous pré fauchable un demi journal. Lesquels héritages sont tenus sous ladite seigneurie de Coêttelloret par lesdits IYAOUANC et femme à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant, pour payer à chacun an et chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant la somme de neuf deniers tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature [ f° 7 verso ]du fief le requiert. Lesdites deux tenues s'entre joignant fors les séparations de leurs haies et fossés ; donnant de tous endroits sur terre du village de Locûncuff, Keryzêc, le Grand Chemin menant du bourg de Tourch à la ville de Rosporden, sur terres du manoir de Kergônnar, sur les dépendances du village de Bergêou et sur autre Grand Chemin conduisant du bourg d'Elliant au bourg de Scâer.
Cy …



Le village de Kerlogeou contenant sous maisons, cour à frambrois, crèches, aire, jardins, courtils, pourpris et issues deux journeaux et demi de terre ; sous terre chaude douze journeaux et demi ; sous terre froide treize journeaux et quart ; et sous prée fauchable de journeaux de terre. Lesquels héritages sont tenus sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Yves LE REST et consorts à pareil titre de ligence foy [ f° 8 recto ], hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur déclarant la somme de quatre livres cinq sols six deniers tournois, deux minots comble foulée avoine et deux chapons ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de la dite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdites terres s'entre joignant fors la séparation de leurs haies et fossés ; donnant à l'Orient sur terres dépendant des villages de Broôn, Keradêry et Keryzêc, du midi sur terre du village de Coâtillis-Tourch, de l'Occident et Nord sur terre du village de Kericûff.
Cy …

[ f° 8 verso ]


Le village du Rêstou contenant sous maisons, crèches, cour, four, puits, aire, jardins, courtils, placître et issues, trois journeaux de terre ; sous terre chaude trente et quatre journeaux et quart ; sous terre froide soixante et dix-neuf journeaux et demi ; sous prairies fauchables sept journeaux et sous prairies en pâtures sept journeaux. Lesquels terres sont tenues à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Allain COTTEN et consorts pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant la somme de douze sols tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Ledit village de Rêstou ayant en applacement de moulin à l'enclos de ses terres à présent chômant et ruiné. Donnant les dites terres de tous endroits sur le chemin qui conduit du bourg de Tourch au village de Drênnec, sur terre dudit Drênnec au village de Kervâziou et de Penquer-Ligeouret.
Cy : 12 s. tournois

[ f° 9 recto ]


Au village de Penquer-Ligeouret, une tenue possédée par Missire Henry RICHART, prêtre, héritiers ou cause-ayants à titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant ; contenant sous maisons, crèche, cour à frambrois, four, puits, jardins, courtils, pourpris et issues un journal et quart de terre ; sous terre chaude vingt-et-un journeaux ; sous terre froide trente-neuf journeaux et trois-quarts ; sous prairies fauchables deux journeaux et quart de terre et sous prairies en pâture deux journeaux. Toutes les terres s'entre joignant ensemble, fors trois parcs et pièces de terre l'un appelé Parc an Vênez, l'autre Prat an Vênen et le troisième parc Braz ; donnant devers Orient sur les issues du Bourg de Tourch ; du Midi sur terre dépendant du village de Kerlatoux ; de l'Occident sur terre dépendant du village de Kerdaniou et du Nord sur terre dépendant du village de Restou. Et lesdits trois parcs ci-dessus nommés aussi s'entre joignants et faisant devers Orient sur terre appelée Lannou Tourch ; du Midi sur terre du village de Kervaziou ; de l'Occident et Nord sur terre [ f° 9 verso ] du village du Drênnec. Pour icelui RICHART, héritiers ou cause-ayants payer par chacun an et terme de saint Michel en septembre la somme de quinze livres quatre sols tournois, deux minots et une rennée avoine et un chapon ; outre obéir à la Cour et juridiction de Coêttelloret suivre le distroit du moulin de ladite seigneurie et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier d'icelle ; et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy :



Au village de Kervênnou, plusieurs pièces de terre appelées Parcou Kervênnou contenant sous terre chaude quatre journeaux et sous terre froide sept journeaux et demi ; lesdites terres s'entre joignant fors la séparation de leurs haies et fossés et du chemin conduisant de Tourch à la Chapelle de Saint-Guênel et donnant devers Orient et Nord sur terre du village de Keranquéré, du Midi sur le placître de Kericûff et du Couchant en partie sur terre dudit Kericûff et [ f° 10 recto ] sur le chemin qui conduit de Saint-Guênel au lieu de Keranquerré ; lesquelles terres sont tenues à pareil titre de foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Guillaume TRÊFFLEZ et consorts, héritiers ou cause-ayants pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur advouant les sommaires des six sols neuf deniers tournois, neuf sols six deniers, six sols neuf deniers, six sols quatre deniers, et de deux sols trois deniers ce qui font en tout trente et huit sols et quatre deniers ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir au tour et rang le rôle et rentier de la seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 1 # 18 s. 4 d. tournois.



Les parcs et pièces de terre appelées Parcou Poullirinou contenant quinze journeaux de terre aux issues du village dudit Poullirinou ; l'un nommé Goârem [ f° 10 verso ] Huêllaff ; autre Stang ar Vern ; autre Goârem Izêllaff ; autre Goârem Pell? contenant ensemble quinze journeaux et demi et onze cordes de terre froide. Donnant lesdites terres ci-dessus décrites devers Orient sur le chemin qui conduit dubourg d'Elliant au bourg de Coray ; du Midi et Occident sur terres dépendant du village de Drênnec ; et au Nord sur le ruisseau dévalant de Poullirinou au Moulin de Kervênnou [ Kerverniou ! ].

Plus huit autres garennes nommées Lannou Tourch s'entre joignant et contenant ensemble seize journeaux de terre froide. Donnant devers Orient sur le Grand Chemin qui conduit du bourg de Tourch au bourg de Coray ; du Midi sur autre garenne de pareil nom profitée par Jean LE RYVIER, héritiers ou cause ayants ; de l'Occident sur le Chemin qui conduit dudit Coray au bourg d'Elliant ; et du Nord sur le croissant [carrefour] des chemins ci-dessus décrits.

Lesquelles terres de [ f° 11 recto ] Poullirinou et Lannou Tourch sont tenues et profitées par les héritiers de Julien LE DÛ et Guêzennec LE GUÊNEL ou leurs cause ayants à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant de chefrente la somme de huit livres cinq sols tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, recevoir le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 8 # 5 s. tournois



Aux villages de Kervaziou et Goêsrop, une tenue possédée à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes, rachats le cas advenant par Missire Jean GUÊNEL, prêtre, et Rodolphe LE QUÉRÉ, sous ladite seigneurie de Coêttelloret ; contenant sous maisons, crèches, auvent, hangar, four, puits, aire, cours, courtils, jardins, placître et issues, un journal de terre ; sous terre chaude, douze journeaux, sous terre [ f° 11 verso ] froide, vingt et cinq journeaux et demi ; sous prairies fauchables, trois journeaux ; sous bois de haute futaie, un journal de terre.


Audit Kervâziou, une maison et courtil contenant un quart journal de terre ; sous terre chaude cinq journeaux et demi ; et sous bois de haute futaie un demi-journal de terre ; tenus à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coëttelloret par lesdits GUÊNEL et QUÉRÉ.


Audit Goêsrop à présent non herbrêgé, une tenue possédée à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par lesdits Missire Jean GUÊNEL & Rodolphe LE QUÉRÉ sous ladite seigneurie de Coêttelloret contenant sous vieilles mazières sa part du placître, four, aire, pourpris et issues, un demi journal de terre ; sous terre chaude huit journeaux ; sous prairies fauchables un journal et quart de terre.

[ f° 12 recto ]


Audit Goêsrop, un parc et pièce de terre contenant trois journeaux et une prée fauchable contenant demi journal de terre ; tenüs à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par lesdits GUÊNEL & QUÉRÉ & autres leurs consorts ; pour payer par an et à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur déclarant, dessus lesdites terres de Kervâziou et Goêsrop ; par une part, dix-huit sols tournois, une bigottée avoine, un demi chapon ; par autre un denier ; par autre part la somme de vingt et sept sols tournois, un minot avoine et un chapon ; et par autre treize sols deux deniers tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de la seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdites deux tenues et terres s'entre joignant ensemble et donnant de tous endroits sur les terres dépendant du manoir de [ f° 12 verso ] La Ryviêrre, des villages de Kerbrûnen, Runêbat, Drênnec et du Rêstou ; et sur le chemin menant du bourg de Coray, au bourg de Tourch et sur autre chemin qui conduit dudit lieu de Kerbrûnen audit bourg de Tourch.
Cy …



Un parc et une prée fauchable vulgairement appelés Parc et Pré de Keranclôarec s'entrejoignant et contenant ensemble trois journeaux et demi de terre chaude compris ce qui est sous bois audit parc donnant vers Orient sur terre dépendant du village de Kerbrûnen et un bois dépendant du manoir de La Ryviêrre, du Midi sur terre du lieu de Goêsrop et du Nort sur chemin qui conduit dudit Kerbrûnen au bourg de Tourch.



Autre parc et pièce de terre appelés Parc an Illis contenant deux journeaux et demi de terre chaude donnant devers Orient sur le chemin qui conduit dudit lieu de Kerbrunen audit bourg de Tourch et [ f° 13 recto ] de l'Occident sur le chemin qui conduit dudit bourg de Tourch au bourg de Coray ; lesquelles terres sont tenues à pareil titre de ligence, foy, hommage,lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean RYVIER, héritiers ou cause ayants pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur advouant ; scavoir dessus lesdits parc et pré de Keranclôarec la somme de dix sols tournois ; et dessus ledit Parc an Illis, six deniers tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie ; et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 10 s. 6 d. tournois



Le Manoir de la Ryvièrre Guênêguant contenant sous maisons, moulins, mazières, crèches, cour à frambrois, jardins, vergers, courtils, aire, placître et issues quatre journeaux et [ f° 13 verso ] demi ; sous bois de haute futaie, quatre journeaux ; sous terre chaude, trente et huit journeaux et trois quart ; sous terre froide trente-et-un journal et trois quart ; sous prairies fauchables quatre journeaux et quart ; et sous prairies à pâtures neuf journeaux de terre. Toutes lesdites terres s'entre joignant fors la séparation de leurs haies et fossés. Donnant à l'Orient sur une ryviêrre qui sépare ledit lieu des dépendances du manoir de Kergôazlère ; du Midi sur terres dépendant du lieu de Kerrânnou ; du Couchant sur terre dépendant du bourg de Tourch et du Nort sur terres des villages de Kervâziou et Kerbrûnen. Lesquelles terres sont tenues à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Messire Yves de LA LANDE, chevalier, sieur dudit lieu à la charge d'obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret et en outre payer six deniers monnaie de chefrente.



Une portion de tenue audit lieu de Kerrânnou profitée à pareil titre de foy, hommage, lods & ventes [ f° 14 recto ] et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Corentin DAOUEDAL & consorts ; contenant sous terre froide onze journeaux et quart ; pour payer par chacun an et terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant, par une part la somme de douze sols tournois et par autre deux sols trois deniers ; outre obéir à la Cour de Coêttelloret et faire tels autres devoirs seigneuriaux que homme de foy doit à son seigneur lige ainsi que la nature du fief le requiert.
Cy : 14 s. 3 d. tournois.


Aux issues dudit lieu Kerrânnou, une maison avec son courtil et jardin et une portion de garenne et prée à pâture au bas ; contenant un journal de terre froide ; profités à pareil titre de ligence, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêtteloret par Louis PEZRON, héritiers ou cause ayants pour en payer par chacun an et terme de la saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur avouant la somme de neuf sols tournois ; outre faire telles autres redevances et obéissances qu'homme de foy doit à son seigneur lige ainsi que la nature du fief le requiert.

[ f° 14 verso ]


Plus audit lieu de Kerrannou, une métairie appartenant audit seigneur avouant possédée à titre de ferme par les enfants et héritiers d'Allain LE IYAOUANC pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre la moitié des grains qu'ils ensemenceront, appréciés valoir la somme de soixante livres tournois en argent.

Donnant tous lesdits héritages dépendant dudit lieu et village de Kerrannou, du Levant sur la ryviêrre d'Aven ; au Midi sur le village de Brôon ; du Couchant sur le village de Kerraden et du Nord sur terre dépendant du bourg de Tourch.
Cy : 60 # tournois.



Au village de Broôn Huêllaff, une maison avec son jardin, courtil, et deux parcs et pièces de terre contenant ensemble quatre journeaux de terre froide ; une prée à pâture contenant un journal et demi de terre tenus à pareil titre de foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous la seigneurie [ f° 15 recto ] de Coêttelloret par Christophe HUÉ, Louis LE BACCON, héritiers ou cause ayants ; pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de soixante sols de chefrente ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêtteloret et suivre le distroit du moulin et faire tels autres redevances et obéissances qu'hommes domaniers et de foy doivent à leur seigneur lige.
Cy : 3 # tournois.



Le village de Guêneguant tenu et profité à pareil titre de ligence, foy et hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par le sieur DESROCHES du DRESNAY pour payer par an en nature de chefrente à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de six deniers monnoye ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Contenant ledit lieu sous maisons, crèches, ports à frambrois, cour, four, puits, aire, courtils, jardins, [ f° 15 verso ] placîtres et issues six journeaux [ ! ] ; sous terre chaude soixante et quatre journeaux ; sous terre froide deux cents six journeaux ; sous prairies fauchables sept journeaux. Donnant lesdites terres du Levant sur terre dépendant du lieu de Runabat et celui de Kerbrûnen ; au Midi sur le village de Kervâziou ; du Nord sur le chemin qui conduit de la ville de Carhaix à Concarneau ; et de l'Occident sur le chemin qui conduit du bourg de Coray en la ville de Rosporden.
Cy : 6 d. tournois



Plus une portion de tenue nommée Poullirinou possédée à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers ou cause ayants de Missire Nicolas AUFFRET en son vivant vicaire perpétuel de la paroisse de Coray ; contenant sous terre froide douze journeaux et demi ; pour en payer par an de chefrente audit seigneur avouant la somme de vingt-quatre sols tournois par argent et trois chapons à chaque terme de saint Michel en septembre ; outre obéir à ladite Cour et Juridiction de Coêttelloret et faire tels autre devoirs [ f° 16 recto ] seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdits héritages s'entre joignant fors la séparation de leurs fossés ; donnant au Levant sur le Grand Chemin qui conduit du bourg de Coray au bourg d'Elliant ; vers Occident sur terres appartenant à Pezron LE DÛ ou cause ayants ; sur fenier audit sieur vicaire de Porslazou [ en Coray ].
Cy : 1# 4 s. tournois ; 3 chapons.



Le village de BotJâffrez tenu et profité à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers ou cause ayants de noble homme Guillaume LE BARON, sieur de BotJaffray et sous lui profité à titre de domaine congéable par Henry LE CRAN & consorts. Contenant sous maisons, four, puits, cour, courtils, aire, jardins, placître, pourpris, et issues, trois journeaux de terre ; sous terre chaude, trente et un journeaux ; sous terre froide huit journeaux ; sous prairies fauchables trois journeaux et quart ; à la charge d'obéir [ f° 16 verso ] d'obéir [sic] à la Cour et Juridiction de Coêtteloret, suivre le distroit du moulin et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdits héritages donnant du Levant sur le village de Kericûff ; du midi sur terres profitées par les tenanciers du village de BotDaniel ; du Couchant et Nord sur le chemin qui conduit du bourg de Tourch à Concarneau.
Quitte de chefrente.



Le village de Kergoâzler profité à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par Guy LE BOURHIS, héritiers ou cause ayants sous ladite seigneurie de Coêttelloret ; contenant sous maisons, four, puits, cour à frambois, aire, jardins, courtils, pourpris, placître et issues trois journeaux et demi de terre ; sous terre chaude quarante et deux journeaux et demi ; sous terre froide, douze journeaux et demi ; et sous prairies fauchables, neuf journeaux. Donnant lesdits héritages au Levant sur [ f° 17 recto ] le village de Kervêguen, du Midi sur terres du sieur de Kerminihy dépendant du manoir de Penbual ; du Couchant sur le chemin menant du bourg de Tourch à Rosporden et du Nord sur terre nommée Kerdaniou ; pour payer par an en nature de chefrente cinq deniers monnoye avac pareil devoir d'obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tous autres devoir seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Cy : 5 d. monnoye.



Le village de Kerraden possédé à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant avec obéissances à Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tous devoirs seigneuriaux, par les demoiselles Marie-Louise et Marguerite PITTOYS et sous elles tenu à domaine congéable par Nicolas LE ROY et consorts, héritiers ou cause ayants ; contenant sous maisons, crèches, four, puits, cour, courtils, jardins, [ f° 17 verso ] aire, pourpris et issues un journal et demi ; sous terre chaude treize journeaux et quart ; sous terre froide douze journeaux et demi ; et sous prairies fauchables deux journeaux. Donnant lesdits héritages du Levant et Midi sur terre du village de Brôon ; au Couchant sur le chemin qui conduit du bourg de Tourch à la ville de Rospôrden.
Quitte de chefrente.



Le village de Penquer Benabès tenu à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert par lesdites demoiselles PITTOYS et sous elles profité à titre de domaine congéable par les héritiers de Robert LE POUPON & consorts ; contenant sous maisons, crèches, four, puits, aire, cours, courtils, jardins, placître, pourpris et issues, un journal et demi de terre ; sous terre chaude, dix-neuf journeaux et quart ; sous terre froide vingt et quatre journeaux et demi ; sous prairies fauchables trois quart journal de terre. Donnant lesdits héritages à l'Orient sur le chemin qui conduit du bourg de Tourch à la ville de Rosporden et sur [ f° 18 recto ] terres dépendant de la seigneurie de Coêtteloret ; au Midi sur terres du village de Kericûff ; de l'Occident et Nord sur terres du village de Kerlatoux.
Quitte de chefrente.



Au bourg de Tourch, une tenue possédée audit titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par lesdites demoiselles PITTOYS et sous elles profitée à titre de domaine congéable par Yves LUCAS, héritiers ou cause ayants ; contenant sous maisons, crèches, four, puits, portz à frambrois, aire, cours, courtils, jardins, pourpris et issues deux journeaux de terre ; sous terre chaude vingt et huit journeaux ; sous terre froide vingt et six journeaux ; et sous prairies fauchables quatre journeaux et demi. Donnant vers Orient sur terre dépendant du Manoir de la Riviêrre ; du Midi et Occident sur terres profitées par les autres tenanciers dudit bourg ; et du Nord sur terre du village de Goêsrop.
Quitte de chefrente.

[ f° 18 verso ]


Deux parcs et pièces de terre nommées Parcou Sant Guênel [ Parc Sant ]; dans l'un desquels est la fontaine dédiée à Monsieur Saint Guênel ; contenant quatorze journeaux de terre froide ; donnant du Levant sur terre du village de Coêtescôat ; au Midi sur terre dépendant du village de Kerlogeou ; du couchant sur le Grand Chemin qui conduit du bourg de Coray à la ville de Corneau [sic] ; et du Nord sur le village de BotJaffray ; lesdits deux parcs tenus à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par lesdites demoiselles PITOYS pour payer par an de chefrente audit seigneur avouant six deniers monnoye ; outre obéir à la Cour et juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tous autres droits seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 6 d. monnoye.



Au Manoir de Kerdaniou, une tenue possédée à pareil titre de ligence à foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par les héritiers du sieur de Kerminihy aux obéissances de Cour et de Juridiction de Coêttelloret et autres droits seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Sans chefrente.

[ f° 19 recto ]


Deux parcs et pièces de terre nommés Parcou Kervriant situés aux issues et dépendances du village de Kergôalezre tenus et profités à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachat le cas advenant par Louis LE BOURHIS sous ladite seigneurie de Coêttelloret pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de cinq deniers monnoye de chefrente ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de la seigneurie, suivre le distroit du moulin et faire tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Contenant lesdites deux pièces de terre quatre journeaux trois quarts et douze cordes de terre froide. Et faisant à l'Orient sur Parc an Radic profité par les héritiers de Jeanne LE QUÉRRÉ veuve de défunt Byrien PERSON de Kerlivic et autres terres à icelle QUÉRRÉ; du midi sur terre dépendant du village de Kervéguen profité par les [ f° 19 verso ] héritiers de Jean CRÂPEL, de l'Occident sur les garennes de Kerdavid appartenant aux héritiers de Jeanne LE BRIS de BotJaffray, et du Nord en partie sur l'eau qui dévale de la fontaine de Kerlivic et va au long des prés de Rosjourdren appartenant aux héritiers du GUIBARRE ?



Quatre parcs et pièces de terre au village de Locûncuff vulgairement appelés Parcou Kerdantec contenant ensemble six journeaux de terre chaude ; tenus à pareil titre de ligence, foi, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers du sieur de Kermêno et sous eux profités à pareil titre par les héritiers de Jean RICHART avec obéissance à cour et Juridiction dudit Coêttelloret et autres devoirs seigneuriaux. Donnant lesdites terres à l'Orient sur le chemin menant du bourg de Tourch au moulin dudit Coêttelloret ; au Midi sur terres du manoir dudit Coêttelloret ; à l'Occident et Nord sur terre et pourpris dudit lieu de Locûncuff.
Quitte de chefrente.

[ f° 19 bis recto ]


Au bourg de Tourch, une maison avec son jardin, courtil et issues contenant dix-neuf cordées de terre tenus à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers ou cause ayants de Louis LENCIEN, pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de quatre livres tournois et deux bégasses [bécasses ?] de chef rente ; outre obéir à la Cour dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs de seigneuriaux que requiert la nature du fief. Donnant lesdites terres et maison à l'Orient sur le chemin qui conduit du bourg de Coray en ladite ville de Rosporden ; du Midi sur un parc et pièce de terre nommé Parc an Illis ; à l'Occident sur courtil aux héritiers de Hervé LAURE ; et au Nord sur courtils et jardins appartenant aux héritiers de Christophe LE CRAZ.
Cy : 4 # tournois ; 2 bégasses.

[ f° 19 bis verso ]


Domaines de la terre et seigneurie de Coêttelloret


Une maison au bourg de Tourch couverte d'ardoise avec une crèche, son jardin et issues contenant cinq cordées de terre ; donnant au Levant et Midi sur un courtil audit seigneur avouant ; à l'Occident sur le chemin qui conduit du bourg de Coray à la ville de Rosporden et au Nord sur l'auditoire de ladite seigneurie de Coêttelloret. Lesquelles terres sont tenues et profitées à titre de domaine congéable sous le seigneur avouant par Jean JAOÜEN, héritiers ou cause ayants pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de quarante-huit sols tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêtelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 2 # 8 s. tournois.



Autre maison audit bourg de Tourch couverte de gleds avec son jardin, cour, et issues contenant dix-sept cordées de terre ; donnant au Levant sur le chemin qui [ f° 20 recto ] conduit dudit bourg de Coray à la ville de Rosporden ; au Midi sur maison et courtil audit Louis LENCIEN ; au couchant sur courtil audit Hervé LAURE, ou cause ayants et au Nord sur sur le chemin menant du bourg de Tourch à Peinequer Ligeouret ; lesquelles terres sont possédées à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Christophe LE CRAZ, héritiers ou cause ayants, pour payer de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de quatre livres tournois ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin de ladite seigneurie, recevoir au tour et rang le rôle et rentier d'icelle et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 4 # tournois.



Autre maison audit bourg de Tourch couverte de gleds avec son jardin et issues contenant huit cordées de terre ; donnant à l'Orient et Midi sur le chemin qui conduit du bourg de Coray à la ville de Rosporden ; du Couchant sur courtil [ f° 20 verso ] dépendant du presbytère dudit Tourch ;et du Nord sur courtil audit seigneur avouant. Plus un courtil appelé Liorz Nêvez contenant neuf cordées de terre ; donnant du Levant et Nord sur le chemin menant du bourg de Tourch à Roudou Dêrrien ; du Midi et Occident sur terres aux héritiers de Jean BEGÔSSE. Lesquelles terres sont tenues à pareil titre de domaine congéable sous la seigneurie de Coêttelloret par les héritiers de Jean LE BOZEC ou cause ayants pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de quatre livres huit sols tournois audit seigneur avouant ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à tour de rôle et rang le rentier de ladite seigneurie et faire tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 4 # 8 s. tournois.


Plus une tenue audit bourg de Tourch contenant sous maisons, crèches, aire, four, puits, cour, courtils et issues, trois journeaux de terre ; sous terre chaude vingt et six journeaux ; sous terre froide treize [ f° 21 recto ] journeaux ; sous prairies fauchables quatre journeaux de terre. Donnant de tous endroits sur le bourg de Tourch et sur chemin menant dudit bourg à Concarneau et à Rosporden et sur terres dépendant de Kerraden, Peinquer Benabès, Kerannou et La Ryvierre et sur terres profitées par Yves LUCAS, héritiers ou cause ayants ; lesquelles terres sont tenues à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean TROARIN, Corentin DAOUDAL et consorts pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de six livres tournois en argent, deux minots avoine, deux chapons, corvée et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 6 # tournois, 2 minots avoine, 2 chapons ; corvées et champart.

[ f° 21 verso ]


Plus trois parcs et pièces de terre appelées aussi Lannou Tourch contenant neuf journeaux. Donnant vers Orient sur une montagne nommée Mênez Castellic, du Midi sur terres dépendant du lieu de Kervaziou, de l'Occident sur prairies et terre appelées Lannou Tourch et du Nort sur terre dépendant du lieu de CoâtSpern. Davantage, une portion de terre aussi nommée Castellic, séparée par fossés devers le Nort et d'autres portions de terre en icelle lande dépendant du lieu de Guêneguant contenant un journal et quart de terre froide. Donnant devers Orient sur parcs et pièces de terre profités par les détenteurs dudit lieu de Guêneguant ; vers Midi sur la Croix qui est en icelle lande ; lesquelles terres de Lannou Tourch et Mênez Castellic sont tenues à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par lesdits TROARIN et DAOUEDAL pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de quatre livres quatre sols tournois ; outre obéir à la Cour de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 4# 4s. tournois.

[ f° 22 recto ]


Davantage, autre maison avec son jardin, courtils et issues contenant dix-sept cordées de terre, situés aux issues dudit bourg de Tourch et donnant, à l'Orient et Nord sur le frôstage nommé Prat Tourch ; au Midi et Occident sur terre profitée par Jean LE SCOUL, héritiers ou cause ayants ; lesquels héritages sont tenus à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers d'Estienne LE GÔNIDEC pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de rente convenancière audit seigneur avouant la somme de trois livres dix sols tournois pour tous droits ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret et suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 3 # 10 s. tournois.

[ f° 22 verso ]


Au lieu de Kerrannou, une tenue profitée à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Corentin DAOUEDAL et autres ses consorts ; contenant sous maisons, crèches, aire, cour, courtils, jardins, sa part du pourpris et issues, un journal de terre ; sous terre chaude huit journeaux et quart ; sous prairies fauchables trois journeaux et demi et sous terre froide un journal un quart ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de trente et six sols tournois en argent, un minot avoine, un chapon, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Donnant toutes lesdites terres, à l'Orient sur la rivière d'Aven ; au Midi sur le village de Kerraden et du Nord sur terres dépendant du bourg de Tourch.
Cy : 1 # 16 s. tournois ; 1 minot avoine, 1 chapon, corvées et champart.

[ f° 23 recto ]


Le village de Brôon Izêllaff, possédé audit titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean RYVIER, aux qualités qu'il agit, contenant sous maisons, crèches, cour à frambrois, aire, four, puits, courtils, jardins, placître, pourpris et issues, un journal et demi de terre ; sous terre chaude, quatorze journeaux et quart ; sous prairies fauchables, un journal et demi ; en pâture onze journeaux et trois quart ; pour en payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de trois livres douze sols tournois en argent, deux minots avoine, deux chapons, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction du Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux.
Cy : 3 # 12 s. tournois, 2 minots avoine, 2 chapons, corvées et champart.

[ f° 23 verso ]


Le village de Brôon Huêllaff tenu à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Hyêrome [Jérôme] LE TALLEC & consorts, contenant sous maisons, crèches, cour à frambrois, aire, four, puits, courtils, jardins, placître, pourpris et issues, deux journeaux de terre ; sous terre chaude, vingt et trois journeaux ; sous terre froide quatorze journeaux ; sous prairies fauchables, quatre journeaux et demi ; sous prairies à pâtures cinq journeaux et demi ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de quatre livres quatre sols tournois en argent, un minot avoine, un chapon, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction du Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.

[ f° 24 recto ]


Lesdits héritages de Brôon Huêllaff et Izêllaff s'entre joignant ensemble fors la séparation de leurs haies et fossés ; donnant du Levant sur la rivière d'Aven ; au Midi sur terres du village de KerHôc ; au Couchant sur le chemin du bourg de Tourch à la ville de Rosporden et au Nord sur terres dépendant du lieu de Kerrannou.
Cy : 4 # 4 s. tournois, 1 minot avoine, 1 chapons, corvées et champart.



Au village de Gorrê an Coat, une portion de tenue profitée à titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean RICHART & consorts, héritiers ou cause ayants ; contenant sous maisons, cour à frambrois, puits, four, aire, courtils, jardins, pourpris et issues, un quart journal et cinq cordées de terre ; sous terre chaude quatre journeaux et douze cordées ; sous terre froide, un journal et demi ; sous prairies fauchables, un demi journal et quatre cordes ; et sous prairies à pâtures, trois journeaux et quart ; pour en payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant [ f° 24 verso ] la somme de quarante-huit sols monnoye en argent, un minot froment, un minot avoine et un chapon ; corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir le rôle et rentier de la seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Donnant lesdites terres sur la rivière d'Aven, du Midi sur terres dépendant du village du Locûncuff et du Nord sur terres des villages de Keryzêc et de Brôon.
Cy : 2 # 8 s. monnoye, 1 minot froment, 1 minot avoine, 1 chapon, corvées et champart.



Le village de Keryzêc profité à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean LE RÊST & consorts ; contenant sous maisons, mazières, aire, cour, courtils, jardins, four, puits, placître, pourpris et issues deux journeaux de terre ; sous terre chaude seize journeaux et quart ; sous terre froide dix-neuf journeaux et demi et sous prairies à pâtures quatre journeaux et trois quart ; pour en payer par an de rente convenancière à [ f° 25 recto ] chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de trois livres douze sols tournois en argent, deux minots avoine comble et foulée, deux chapons ; corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs devoirs [sic] seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdites terres donnant de tous endroits sur terres des villages de Brôon, Gorrêancoat, Locûncuff et Kerlogeou et sur le chemin qui conduit du bourg de Tourch à la ville de Rosporden et du bourg d'Elliant au bourg de Scaer.
Cy : 3 # 12 s. tournois, 2 minots avoine, 2 chapons, corvées et champart.



Au village de Locûncuff, une tenue nommée la Tenue des Ligeours possédée à pareil titre de domaine congéable par Yves MORVÊZEN et [ f° 25 verso ] femme ; consistant sous maisons, vieilles mazières, four, puits, aire, cour, courtils, jardins, pourpris et issues un demi-journal de terre ; trois parcs contenant ensemble un journal de terre chaude et autant de terre froide. Donnant lesdites terres devers Orient et Midi sur terres dudit Locûncuff , vers l'Occident sur chemin qui conduit de Rosporden à Coray ; du Nord sur autre grand chemin qui conduit de Quimper au bourg de Scaër ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de six livres pour tous droits ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à son tour et rang le rôle renier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 6 # tournois.



Audit village de Locûncuff, une maison avec son courtil et jardin y joignant les patibulaires de ladite seigneurie de Coêttelloret contenant un quart journal de terre, tenus à pareil titre de domaine congéable par ledit MORVÊZEN et femme [ f° 26 recto ] pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre trois livres tournois en argent et deux poulets avec tous devoirs seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Cy : 3 # tournois, 2 poulets.



Audit village de Kervêguen, une maison avec son courtil, jardi et issues contenant douze cordées de terre ; donnant de tous endroits sur le placître dudit lieu de Kervêguen et sur parc et courtil à Jean CRAPEL et Jean et Allain LE MEUR, possédé à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Rolland RANNOU, héritiers ou cause ayants, pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de trois livres tournois en argent, deux poulets, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tels autres devoirs seigneuriaux que al nature du fief le requiert.
Cy : 3 # tournois, 2 poulets, corvées et champart.

[ f° 26 verso ]


Le village de Keryôret non herbrêgé profité à pareil titre de domaine congéable par Pierre LE FLAO et femme, contenant sous mazières, cour à frambrois, puits, courtils, jardin, pourpris et issues, un journal de terre ; sous terre chaude trois journeaux et demi ; sous terre froide cinq journeaux et demi ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de vingt et quatre sols tournois en, argent, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction dudit Coêttelloret et suivre le distroit du moulin et recevoir à son tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdites terres donnant de tous endroits sur terres dépendant du village de Coêtillis Tourch, des villages de Kergoalêzre et Kerfrâval, et sur le chemin menant du bourg de Tourch à la ville de Rosporden.
Cy : 24 s. tournois, corvées et champart;



Le village du Drênnec possédé à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Jean LE BERRE & consorts, contenant sous maisons, crèches, mazières cour à [ f° 27 recto ] frambrois, four, puits, aire, courtils, jardins, placître, pourpris et issues six journeaux de terre ; sous terre chaude cinquante et deux journeaux et demi ; sous terre froide soixante et seize journeaux et demi ; sous prairies fauchables quatre journeaux et trois quart ; et sous prairies en pâtures huit journeaux et quart ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre la somme de dix-sept livres tournois en argent, quatre minots avoine, six chapons, corvées et champart ; outre obéir à la Juridiction dudit Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert. Lesdits héritages donnant de tous endroits sur les terres des villages de Kervâziou, Lestrigou et Kervêguen et sur le chemin qui conduit du bourg de Coray à celui d'Elliant et du bourg de Tourch au village de Leinghôc [ Leignoc'h en Elliant ].
Cy : 17 # tournois, 4 minots avoine, 6 chapons, corvées et champart.

[ f° 27 verso ]


Au village de Kervaziou et Gôesrop, une tenue possédée à pareil titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Robert LE POUPON & consorts, héritiers ou cause ayants ; contenant sous maisons, mazières, cour à frambrois, aire, courtils, jardins, pourpris et issues, trois quart de journal de terre ; sous terre chaude, onze journeaux et trois quart ; sous terre froide vingt et deux journeaux ; sous prairies fauchables deux journeaux ; sous prairies en pâtures deux journeaux ; pour en payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de cinquante et quatre sols tournois, deux minots avoine, deux chapons, corvées et champart ; outre obéir la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tels autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.; lesdits droits donnant de tous endroits sur terres dépendant du manoir de La Ryviêrre, des villages de Kerbrûnen, Runabat, Drênnec et du Rêstou et sur le chemin menant du bourg de Coray à celui de Tourch et sur autre chemin conduisant dudit lieu de Kerbrûnen audit bourg de Tourch.
Cy : 2 # 14 s. tournois, 2 minots avoine, 2 chapons, corvées et champart.

[ f° 28 recto ]



S'ensuit les terres, héritages et rentes tenus à titre de foy, hommage, lods et ventes et rachats le cas advenant en la paroisse d'Elliant.


Ligences [ en Elliant ]


Le village de Kerhûon contenant sous maisons, crèches, aire, cour à frambrois, four, puits, aire, courtils, jardins, pourpris et issues un journal et demi de terre ; sous terre chaude quinze journeaux et demi de terre ; sous terre froide, treize journeaux et demi ; sous prairies fauchables, deux journeaux ; lesdites terres possédées à titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant, sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Hervé LE MEUR et consorts pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre de chefrente audit seigneur advouant la somme de trente et six sols par une part et six sols par autre ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin, recevoir à leur tour et rang le rôle et rentier de ladite seigneurie et faire tous et tels autres devoirs seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Cy : 2 # 2 s. tournois.

[ f° 28 verso ]


Plusieurs parcs et prés nommés Parcou et Pratjeou Kerancaboux contenant sous terre chaude sept journeaux et demi ; sous terre froide quinze journeaux et sous prairies fauchables deux journeaux de terre. Lesdites terres tenues et profitées à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & vente et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par les héritiers de Guillaume FLATRES et Henry LE BRIS ou cause ayants ; pour en payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de quarante-un sols monnoye ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret et à tels autres devoirs seigneuriaux que le nature du fief le requiert.
Cy 2 # 1 s. monnoye.


Un clos près le Manoir de Tréanna, anciennement profité à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par Yves GUILLERM [GUILLOU ?] et à présent par ses héritiers ou cause ayants pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre à ladite seigneurie de Coêttelloret deux deniers monnoye ; outre obéir à la Cour et juridiction dudit Coêttelloret avec tous autres droits seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Cy : 2 d. monnoye.



Autre parc et pièce de terre nommé Parc Veil Avel aux dépendances du village de Keroudrein possédé à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant sous ladite seigneurie de Coêttelloret par […blanc…][ f° 29 recto ] pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre à ladite seigneurie la somme de cinq sols monnoye ; avec obéissances à Cour et Juridiction et à tous autres devoirs seigneuriaux que requiert la nature du fief.
Cy : 5 s. monnoye.


Une tenue non herbrêgée appelée Kerancloarec, autrefois possédée à pareil titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats le cas advenant par Catherine HELGOUMARCH, Jean et Marie LE DÛ & consorts, leurs héritiers ou cause ayants pour payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur advouant en nature de chefrente, la somme de vingt et six sols six deniers monnoye ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret et faire tous autres devoirs seigneuriaux que la nature du fief le requiert.
Cy : 1 # 6 s. 6 d. monnoye.



Davantage, un parc et pièce de terre nommés Parc an Bellec, contenant un journal et demi de terre labourable et sous prée fauchable, pouvant rapporter quatre charretées de foin par an, possédé autrefois à titre de ligence, foy, hommage, lods & ventes et rachats sous ladite seigneurie de Coêttelloret et par noble Laurens du PLESSIX seigneur de Kerminihy ; et depuis par écuyer [ f° 29 verso ] Anthoine René LE PAPE, sieur dudit Kerminihy et à présent par Yves LE GUERN, héritiers ou cause ayants, pour en payer par an à chaque terme de saint Michel en septembre à ladite seigneurie de Coêttelloret la somme de quinze sols monnoye de chefrente. Donnant ledit parc sur terre profitée par Guillaume FLATRÈS ou cause ayants de Kerancaboux nommés Parcou Frôst ; au Midi et Couchant sur terres de la Villeneuve [ -Lagadec ] ; et du Nord sur Parc Salmon dépendant de la Catherine LE BRIZ à Penfoënnec.
Cy : 15 s. monnoye.


Domaine congéable [ en Elliant ]


Un clos possédé autrefois par Yvon GUILLOU sous ladite seigneurie de Coêttelloret près le Manoir de Tréanna pour payer par an de rente convenancière deux sols monnoye.
Cy : 2 s. monnoye.


Le village du Plessis autrement Quenquis possédé à titre de domaine congéable sous ladite seigneurie de Coêttelloret par Pierre RAOULT & consorts contenant sous maisons, crèches, cour à frambrois, four, puits, aire, courtils, jardins, pourpris et issues deux journeaux et demi ; sous terre chaude, vingt journeaux et demi ; sous terre froide, dix-sept journeaux de terre ; sous prairies fauchables, deux journeaux de terre ; pour payer par an de rente convenancière à chaque terme de saint Michel en septembre audit seigneur avouant la somme de soixante sols monnoye en argent, six minots froment, six minots seigle, huit minots avoine, six chapons, corvées et champart ; outre obéir à la Cour et Juridiction de Coêttelloret, suivre le distroit du moulin et faire tous autres devoirs seigneuriaux. Donnant lesdits héritages au Levant sur terres dépendant du village de Pensorn, du Midi sur terres de Keryannic, du Couchant et Nord sur Kernêvenan.

[ f° 30 recto ]


Plus une pièce de terre nommée La Montagne de Kertanguy, autrement Plêssix, [ Stang Askell ! ] donnant du Levant sur le village de Malvroye [ Malvray ? ] et une Croix qui est au bout d'une lande dépendant du village du Rûn [ La croix de Rhun ], du Midi sur le village de Kernêvenan, du Couchant et Nord sur les terres et moulin de Tréanna.



Davantage, appartient audit seigneur avouant la propriété d'une maison, cour, jardin et courtils situés au bourg de Tourch contenant demi journal de terre avec un petit parc contenant trois quarts journal de terre chaude ; lesquels sont à présent profités à titre de pure et simple ferme par Maître Guillaume GUÊNNEC, pour payer par an audit seigneur avouant la somme de douze livres tournois.
Cy : 12 # tournois.



Laquelle terre et seigneurie de Coêttelloret est échue audit seigneur avouant des successions de feux Messire Joseph Hyacinthe de TREOURET et dame Anne de La ROCHE, seigneur et dame de Kerstrat, ses père et mère décédés depuis quelques années ; sujets aux droits de lods & ventes et rachats le cas advenant ; lesquels droits ont été dûment acquittés ; Icelle terre quitte de chefrente envers sa Majesté.


Pour et à cause de laquelle terre et seigneurie de Coêttelloret, appartient audit seigneur avouant droit de juridiction, haute, basse et moyenne justice exercés au bourg de Tourch par sénéchal, procureur fiscal, greffier [ f° 30 verso ] et sergent avec droit de créer des officiers, tenir plaids généraux, délivrances ordinaires et autres exploits de justice ; patibulaires à quatre piliers ; droits de lods & ventes, rachats et déshérence ; est fondateur et supérieur de l'église paroissiale de Tourch, ayant tous intersignes d'armoiries et prééminences au plus haut de la grande vitre ; et en la chapelle du côté de l'épître au haut de la vitre étant au pignon d'icelle ; a également ses armes en bosse au pignon occidental et lisières funèbres tant dedans ladite église qu'au dehors d'icelle ; droits d'escabeaux, bancs et accoudoirs aux lieux les plus éminents de ladite église. Plus est aussi fondateur en la chapelle de Locuncûff en ladite paroisse et a droits d'escabeaux, bancs et accoudoirs. Pareillement est seigneur foncier et seul prééminencier en la chapelle de Monsieur saint Adryên [ Chapelle de Saint-Adrien au village du Quinquis ] située en la paroisse d'Elliant et y a aussi droits d'escabeaux et accoudoirs.


De plus a, ledit seigneur avouant droit, et y être en possession de lever la coutume dessus les denrées qui se vendent aux issues d'icelles chapelles aux jours des pardons et assemblées d'icelles ; déclare en outre que les patibulaires ci-devant mentionnés sont situés et posés en un petit frôstage qui est entre les villages de Keryzêc et le grand chemin qui conduit du bourg de Scaêr au bourg d'Elliant, proche de ladite chapelle de Locuncûff ; avoir droit d'épave, droit de première menée en ladite Juridiction royale de Conq Foesnant et Rosporden et tous autres droits seigneuriaux.

[ f° 31 recto ]


Laquelle déclaration cy des autres part [?], ledit seigneur avouant demeurant comme dit est en son château de Trôhanet prédite paroisse de Briec, présent devant nous, notaires royaux de la sénéchaussée de Quimper avec soumission et prorogation de juridiction y jurée affirme véritable à sa sçavance, promettant qu'au cas qu'il lui viendrait à connaissance d'avoir erré ou omis, proteste de corriger, ajouter, ou diminuer comme il appartiendra. Et cependant pour présenter et fournir pour lui ledit aveu au Roy notre Sire par devant nosdits seigneurs de sa Chambre de ses comptes de Bretagne à Nantes et demander acte de la présentation d'icelui a fait, créé, nommé, et institué à son procureur général et spécial Maître Jean MAZUREAU auquel il donne par ces présentes plein pouvoir et procuration de faire pour lui ce touchant et ce qui en dépend ; tout ce qui sera requis et nécessaire promettant avoir pour agréable tout ce qu'il fera et de n'en venir jamais contre, sur les obligations et liaisons permises de droit et de coutume. Ainsi fait et passé, gréé, consenti, et condamné au château de Trohânet, au rapport de FLAGUAY, notaire royal. L'un de nous soussignant, sous le signe dudit seigneur de Kerstrat pour son respect et les nôtres, ce jour quatorzième de juin après midi, mil sept cent cinquante et deux.

[ f° 31 verso ]


Signatures de :
De Tréouret de Kerstrat
Thomas, notaire royal
Flaguay, notaire royal.



Contrôlé à Quimper ce 14 juin 1752
Le reçu sur le double
Billoard ?
Proust

Aliases